Kéo, chanteur, guitare, tout contrôler, EP, Smart, Sony Music, Benjamin Gauthier, Luc Rouanet,

Des mots simples, une mélodie efficace, une voix tout en sensibilité. Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous… notre destin nous échappe. Rencontre avec Kéo …

Kéo, ce jeune parisien, d’origine franco-laotienne, est un prof d’EPS de Seine-Saint-Denis, ancien boxeur et adepte du Viet Vo Dao ! Kéo prépare son EP en collaboration avec Gauthier Benjamin, compositeur, et Luc Rouanet, ingénieur du son. C’est pourquoi il se présente à nous aujourd’hui. Avec l’envie de monter sur scène. Bientôt, sûrement… mais il ne sait pas encore quand, faute de pouvoir « Tout contrôler ».

Kéo, en quelques mots ?

Simplicité, modestie, liberté, voyageur, compassion

Comment êtes-vous arrivé à faire de la musique ?

À l’âge de 17 ans, j’ai trouvé une guitare sous le lit de mes parents. J’ai essayé d’en jouer en grattant les trois cordes qui tenaient encore, et rapidement, j’ai voulu aller plus loin et je suis parti acheter (quelques jours après) un jeu de cordes, avec l’aide d’une amie d’enfance, qui m’a ensuite appris les bases. C’est comme ça que tout a commencé. Jour après jour, des rencontres m’ont permis d’évoluer, et surtout de mieux connaitre l’instrument. D’abord, ce sont mes amis et ensuite les inconnus – qui m’écoutaient chanter des reprises – qui m’ont appris à aimer ma voix en me disant « Ahh…, là il y a un truc » et que j’avais un grain de voix particulier et intéressant à exploiter. À force de chanter, j’ai ensuite eu de plus en plus confiance en « ce truc » jusqu’à franchir le pas, puis composer et écrire mes propres chansons.

Kéo,quelle est la frontière entre le sport et la musique ?

Chez moi il n’y a pas de frontière entre le sport et la musique. C’est un équilibre dans lequel je me suis trouvé. L’un ne va pas sans l’autre.

Comment est née cette idée du single « Tout contrôler » ?

« Tout contrôler » est né à la suite de la réalisation d’un EP (4 titres) enregistré chez Musician solutions/Everest (agence de production « son & image ») qui utilise la plateforme KissKissBankBank (crowdfunding) permettant de collecter des fonds dans le but de réaliser son propre projet musical. Une fois la collecte terminée, j’ai rencontré Benjamin Gauthier (compositeur) qui m’a proposé différentes instrumentales avec la complicité de Luc Rouanet (ingé-son). Le premier coup de cœur a été sur cette instrumentale qui est devenue « Tout contrôler ». J’ai ensuite écrit le texte un jour d’automne où « Tout contrôler » a été pour moi le paradoxe, « je voudrais tellement rester, mais il faut partir ». En effet nous ne pouvons pas tout maitriser malgré nos désirs, nos souhaits, nos envies … il y a des choses qui nous échappent, qui nous glissent entre les doigts.

Comment se passe la conception de votre EP à venir ? Avec qui avez-vous travaillé à la composition, l’écriture et aux arrangements ?

Très bien. Nous travaillons dur pour embellir ce projet qui me tient à cœur. J’ai une équipe formidable qui me soutient. J’écris les textes, Benjamin Gauthier et Benjamin Samama sont les compositeurs avec lesquels je travaille actuellement.

Pourquoi avoir choisi de traiter des thèmes aussi forts (les violences conjugales, la vie des personnes à la rue, le fait qu’il soit impossible de maîtriser son destin) pour ce 1er EP ?

Sur la route, à travers mes voyages, j’ai croisé des gens avec des histoires différentes, aussi passionnantes les unes que les autres. Tristes ou joyeuses, il y avait toujours quelque chose à apprendre d’eux. Touché et ému en les écoutant, je me sentais inspiré et redevable de leur écrire une musique.

A-t-il un nom ?

Surprise 😉

Kéo, chanteur, guitare, tout contrôler, EP, Smart, Sony Music, Benjamin Gauthier, Luc Rouanet,
c-Ricardo-Gomes

Comment est née cette rencontre avec Smart/ Sony Music France ?

Après avoir réalisé mon EP, j’ai ensuite franchi le pas. J’ai envoyé mon projet à Sony, qui dans la foulée, m’a permis de rencontrer le directeur du Label Smart.

Quel est le futur de Kéo ?

Dans un futur proche, nous nous concentrons sur le premier single « Tout contrôler » et nous travaillons en parallèle sur le deuxième single qui sortira cet automne.

Kéo, quelle est votre définition de la musique ?

La musique est sans frontière. Elle rassemble, détruit de nombreuses barrières. Répare, apaise les douleurs. Elle fait danser, motive et donne le sourire après une mauvaise journée. Elle permet à des gens de se rencontrer et de se réunir pour se dire des choses qu’on n’aurait pas osées.

Un mot de fin !

ZZZZzzzzZZZzzzZZZ

Kéo, chanteur, guitare, tout contrôler, EP, Smart, Sony Music, Benjamin Gauthier, Luc Rouanet,
c-Ricardo-Gomes

Laisser un commentaire