Alexis Michalik, théâtre, cinéma, Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, Thomas Solivérès, Gaumont, Olivier Gourmet, Légende films,

Le célèbre Edmond Rostand renaît une énième fois sur grand écran sous la chapelle du jeune prodige français Alexis Michalik. Edmond, le film est extraordinaire par sa mise en scène, stupéfiant par ses comédiens et singulier par sa comédie. Un chef d’œuvre du théâtre au cinéma.

À la suite du triomphe de la pièce de théâtre du même nom, « Edmond- Le film » est adapté, écrit et réalisé par Alexis Michalik qui signe son 1er film au cinéma. À la base, le jeune cinéaste a porté ce projet pour en faire un film et il s’est tourné à l’époque vers le théâtre, faute de trouver un réalisateur intéressé par son oeuvre.

Coup de grâce ! En 2016, il crée au Théâtre du Palais-Royal une pièce intitulée « Edmond » relatant de manière romancée la création de « Cyrano de Bergerac ». La pièce sera un succès public et critique, récompensée aux Molière 2017.  

Pas des moindres ! Au théâtre comme au cinéma, on assiste à la création de l’une des pièces les plus populaires du théâtre français « Cyrano de Bergerac », qui est représentée pour la première fois le 28 décembre 18971, au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, à Paris, avec le talentueux Thomas Solivérès dans le rôle de l’auteur.

Alexis Michalik, théâtre, cinéma, Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, Thomas Solivérès, Gaumont, Olivier Gourmet, Légende films,
©Gaumont – LEGENDE Films – EZRA

Même si l’œuvre du célèbre auteur a connu plusieurs adaptations au cinéma et au théâtre, sans oublier, le film de Jean-Paul Rappeneau, sorti en 1990 avec Gérard Depardieu, Anne Brochet, Vincent Pérez et Jacques Weber, raflant divers prix du Festival de Cannes au César en passant les BAFTA, Golden Globe et Oscar. Cette version cinématographique n’a absolument rien à voir !

Edmond : la naissance de Cyrano de Bergerac…

En décembre 1897, à PARIS. Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de coeur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre : « CYRANO DE BERGERAC ».

Universel, Edmond est conçu comme un vrai tourbillon, ça bouge, ça déménage, ça décoiffe. Il y a de l’humour, de l’émotion, de la poésie, du rythme et surtout de l’amour.

Alexis Michalik, théâtre, cinéma, Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, Thomas Solivérès, Gaumont, Olivier Gourmet, Légende films,
©Gaumont – LEGENDE Films – EZRA

Un Paris embelli à Prague

Le film a été tourné dans la capitale de la République tchèque où l’équipe d’Alexis Michalik a recréé le Paris de la fin du 19e siècle de l’architecture, aux brasseries, aux immeubles. Selon lui, Prague était parfaite pour sortir d’un Paris réaliste pour entrer dans un Paris un peu idéalisé. En cette « Belle Époque », qui est aussi celle du début de l’électricité, Paris avait quelque chose de merveilleux avec beaucoup d’effets spéciaux. La scène de la mort de Cyrano où Alexis Michalik a choisi de quitter le théâtre pour le décor naturel du cloître d’un couvent, créée un vrai effet de surprise !

Edmond : une vraie déclaration au théâtre

Dans son film, Alexis Michalik fait une vraie déclaration d’amour au théâtre, à ses interprètes, à son artisanat, et à ses illusions. Il n’y évoque pas que Rostand, il y a aussi Feydeau, Courteline, Sarah Bernhardt, Coquelin.

Il déclare : « Je voulais qu’on se rende compte qu’au XIXe siècle, on accueillait les nouvelles pièces comme aujourd’hui les super-productions. Quand Cyrano déboula sur scène en 1895, il provoqua le même genre d’excitation que Game of Thrones en 2011. Dans le temps, l’image du théâtre n’était ni poussiéreuse, ni rébarbative. Au contraire. Il n’y a aucune raison qu’elle le devienne aujourd’hui. Il faut continuer à montrer que les planches peuvent être source de rêve et d’« extraordinaire ». Ce n’est pas un art antinomique ou incompatible avec le cinéma. On peut exercer les deux, aimer les deux, et même, mêler les deux. »

Thomas Solivérès en Edmond parut comme une évidence

Paru comme une évidence pour Alexis Michalik, Thomas Solivérès incarne Edmond Rostand avec brio et intelligence, un rôle à la hauteur de son talent. De plus, la transformation physique a d’abord commencé par la moustache et ensuite la coiffure, ce qui n’a pas été évident. Ce personnage perdait les cheveux tandis que le jeune comédien en a beaucoup. Olivier Gourmet est parfait en Coquelin, tout comme la frêle Lucie Boujenah pour incarner l’ingénue Jeanne.

Alexis Michalik, théâtre, cinéma, Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, Thomas Solivérès, Gaumont, Olivier Gourmet, Légende films,
©Gaumont – LEGENDE Films – EZRA

Le cinéaste offre une direction d‘acteurs impeccable et soignée ou chacun apporte un plus au film.  

En bref, Edmond est une comédie romantique, dramatique qui offre un vrai moment de plaisir au cinéma et qui donne envie de pousser la porte des théâtres.

Edmond Réalisé par Alexis Michalik. Avec Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner.

Date de sortie : 9 janvier 2019 (1 h 50). Sites de réservations habituels.

Laisser un commentaire