Illusions, exposition, paris, palais de la découverte, cerveau, optique, Bloomfield, Science, musée,

Du 6 novembre 2018 au 25 août 2019, le Palais de la Découverte présente illusions, une exposition participative et ludique pour tous les âges.

Jusqu’au 25 aout 2019, l’exposition « illusions » présentée au Palais de la Découverte lève le voile sur le monde étonnant des illusions naturelles ou fabriquées qui ont toujours fasciné. Accessible dès 7 ans, elle propose de découvrir les phénomènes qui jouent des tours à notre cerveau, à travers une quarantaine d’expériences ludiques qui jalonnent le parcours du visiteur.

Illusions, ces effets de surprise…une question d’interprétation

Magie, art cinétique, installations, les illusions font régulièrement l’objet de mises en scène spectaculaires produisant des effets de surprise, pour le bonheur de tous. Mais pour notre cerveau, ces subterfuges reposent uniquement sur une question d’interprétation. La perception, ce processus cérébral dynamique, n’est pas une simple photographie de la réalité.

En optique, les illusions correspondent à une réalité faussée, induite par des erreurs de perception de forme, de couleur, de dimension, de relief ou de mouvement de certains objets. Nos sens perçoivent quelque chose qui invite notre cerveau à combler un vide, à interpréter une sensation en s’appuyant sur son expérience de façon « logique ». Les illusions auxquelles le cerveau est confronté peuvent être de toute nature : visuelles, les plus connues, mais aussi auditives, tactiles, etc.

Illusions, exposition, paris, palais de la découverte, cerveau, optique, Bloomfield, Science, musée,

Le parcours de l’exposition autour du cerveau

Dès l’entrée, « Illusions » interpelle avec son titre qui est traité en anamorphose, imprimée sur de larges kakémonos structurant l’espace et la quarantaine de mises en situation interactives du parcours de l’exposition. Un genre de terrain de jeu cérébral !

Certains dispositifs mettent plus particulièrement l’accent sur les informations que le corps reçoit (lumineuses, auditives, tactiles ou lumière, vibration, déformation…), tandis que d’autres sont plutôt centrés sur les récepteurs permettant au corps de capter ces informations (rétine, récepteurs tactiles et auditifs…).

Quatre mécanismes d’analyse cérébrale sont ainsi présentés : le cerveau interprète, le cerveau sélectif, le cerveau sensible et le cerveau expert.

Illusions, exposition, paris, palais de la découverte, cerveau, optique, Bloomfield, Science, musée,

1re partie : le cerveau interprète

Le cerveau identifie des objets et des personnes. Pour ce faire, il utilise les connaissances enfouies dans notre mémoire afin de reconnaitre ce qui fait sens pour lui. Si les informations qu’il reçoit sont partielles, ou que les caractéristiques d’un objet sont déformées, il les transpose en comblant les vides. Ainsi, il utilise la mémoire et des indices contextuels pour « corriger ». Mais vigilance ! Il arrive qu’il se trompe… et c’est l’illusion.

Illusions, exposition, paris, palais de la découverte, cerveau, optique, Bloomfield, Science, musée,

2e partie : le cerveau sélectif

Les processus de perception du cerveau fonctionnent selon un ensemble d’hypothèses acquises au fil de nos expériences. L’une de ces hypothèses est qu’il n’existe qu’une seule façon correcte d’interpréter les informations provenant des sens. Le cerveau s’aligne sur cette interprétation, la plupart du temps inconsciemment. Face à une image ambivalente, qui possède deux lectures possibles, le cerveau passe d’un motif à l’autre alternativement, sans savoir choisir.

Illusions, exposition, paris, palais de la découverte, cerveau, optique, Bloomfield, Science, musée,

3e partie : le cerveau sensible

Les sens reçoivent des informations provenant du corps et de son environnement. Pour gérer cet afflux continu, le cerveau se concentre sur les informations les plus essentielles à son fonctionnement et accorde moins d’attention à d’autres. Ainsi, notre cerveau détecte plus aisément les changements inopinés de temporalité ou d’espace que des transformations progressives, comme les nuances de luminosité. Chaud, froid, petit ou grand ? Tout dépend du référentiel de comparaison

Illusions, exposition, paris, palais de la découverte, cerveau, optique, Bloomfield, Science, musée,

4e partie : le cerveau expert

Le cerveau humain a développé des domaines d’expertise pour appréhender efficacement la réalité, comme par exemple dissocier les visages. Cependant, cette expertise s’appuie sur un ensemble d’hypothèses préalables inflexibles, rendant notre cerveau vulnérable. S’il permet une interprétation riche et intégrée, il peut être aussi incapable de résoudre une incohérence.

Illusions, exposition, paris, palais de la découverte, cerveau, optique, Bloomfield, Science, musée,

Exposition produite par le Bloomfield Science Museum de Jérusalem. Manifestation organisée dans le cadre de la Saison France-Israël 2018, avec le soutien de l’Institut français et du Comité des mécènes de la Saison France-Israël 2018.

Infos pratiques :  Palais de la Découverte Avenue Franklin-Roosevelt – 75008 Paris – 01 56 43 20 20

Horaires : ouvert tous les jours, sauf le lundi, du mardi au samedi de 9h30 à 18h, dimanche à 19h.

Tarifs :  9€ / 7€ / Gratuit. www.palais-decouverte.fr #IllusionsLexpo

Laisser un commentaire