You Were never really here: un polar choc!

Dernier en liste de la sélection officielle, “You were never really here” de Lynne Ramsay est un polar choc et étrange clos le dernier jour de la compétition au Festival de Cannes 2017.

L’histoire de la fille du sénateur disparue. Joe, un vétéran brutal et torturé se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entrainé malgré lui dans une spirale de violence.

Joaquin Phoenix, interprète Joe, bouffi et barbu, un traumatisé de la guerre qui semble lui a laissé des sérieuses séquelles psychologiques, et une douloureuse enfance avec une mère possessive et un père violent. Il sauve par tous les moyens possibles Nina d’un réseau de prostitution et élimine à coup de marteau et à coup de feu toutes les personnes dangereuses pour elle.

Entre réalité, rêve et hallucination, Joe est troublé par ses problèmes mentaux dus à son passé de soldat et à son enfance. Il réussit à s’identifier à la jeune Nina.

Tout comme François Ozon avec « l’amant double », Lynne Ramsay s’est largement inspirée des films cultes tels que Psychose, Taxi Driver, Drive faisant de son film un thriller référentiel.

Malgré un montage sophistiqué, une musique percutante et un visuel tape à l’œil, you were never really here laisse quelques interrogations ?

 

Laisser un commentaire