Un humour noir maitrisé pour Happy End de Haneke

En sélection officielle « Happy End » de Michael Haneke présente une famille bourgeoise en rupture totale avec l’amour paternel et maternel situé à Calais.

Le titre du film est un faux ami et fait référence à la joie morose de cette famille totalement déséquilibrée. Au fur et à mesure, on assiste à la destruction de chacun des protagonistes du fils alcoolique, au grand-père avec des envies suicidaires, une mère carriériste et future épouse pour sauver l’honneur de la famille, un père divisé entre ses deux femmes, sa maitresse et sa fille. Celle-ci, se trouve soudain parachuté dans un hôtel particulier détenu par la famille de son père au sein d’une famille bourgeoise ou elle tente d’apprendre les codes. Elle est maligne, mal dans sa peau et suicidaire ce qui devient très touchant.

Le réalisateur s’amuse avec un suspense légèrement calculé et énigmatique entre les captations par le mobile, les échanges érotiques, la scène du hamster, tantôt en gros plan tantôt en plan serré, une vraie force de mise en scène.

Surprenante la scène du déjeuner ou le fils amène des migrants au mariage de sa mère montre le choc entre la diversité sociale d’aujourd’hui.

Michael Haneke dévoile un film avec un humour noir malin et saisissant.

Laisser un commentaire