Rencontre avec Nina Van Horn, une artiste au talent multiple

Nina Van Horn, une artiste aux multiples talents qui parcourue des Festivals à travers la planète … d’Europe vers l’Amérique du Sud, la Corée, le Vietnam, la Chine … elle est constamment reconnue pour sa grande énergie sur scène, sa voix puissante et la constante la qualité de ses musiciens. Elle a reçu 2 prix du blues en Allemagne et en France pour son ancien cd  » seven deadly sins » en 2014 et le prix pour le « best Stage Performance » aux États-Unis. Cette fois, elle participe à un spectacle éblouissant basé sur la musique de Nina Simone avec ses meilleures chansons sur la ségrégation, les droits des femmes et donne une vue très personnelle avec de nombreux musiciens. Rencontre…

Qui est Nina Van Horn en quelques mots ?
Je suis née en France et j’ai grandie essentiellement au Texas ce qui fait de moi quelqu’un à cheval sur les deux cultures… tout d’abord danseuse classique puis chanteuse de country, un déménagement à New Orléans m’a fait effectuer un virage vers le Blues tout naturellement. J’adore faire mes valises et partir à la rencontre des gens et je suis sur les routes depuis que j’ai 14 ans !

Comment est née l’idée d’adapter le répertoire de Nina Simone ?
je ne sais pas encore aujourd’hui ce qui m’a poussé vers elle, c’est venu comme une évidence. J’écris plutôt mes textes et je pense que c’est son engagement et la pertinence et le courage de ses textes qui m’ont porté vers elle. J’avais déjà rendu un hommage aux Pionnières du Blues des années 30/40 il y a quelque année, peut être que la page n’était pas complétement refermée et que Nina Simone y avait aussi sa place

Après cette interprétation musicale, vous sentez-vous proche de Nina Simone ?
comment ne pas y être ? je l’admire encore plus pour son courage d’avoir écrit tout cela dans les dures années 60, je ne sais pas si j’aurai eu le même courage dans sa position… sa musique est si variée, elle colle si bien aux paroles.

Quelles sont vos influences musicales ?
toutes les années 70 bien sûr ! je suis une digne descendante du flower power, il y avait une telle variété à cette époque, je ne peux pas les citer tous ! Bob Dylan et Joan Baez aussi pour leur engagement et la beauté de leur écriture mais aussi toute la période rythm n blues comme Joe Tex, Etta James etc… Ils sont tous quelque part dans un coin de ma tête

A quoi peut-on s’attendre à vos concerts ?
certainement pas une chanteuse la main sur le piano ! j’aime quand ça déménage, j’aime aussi des moments avec de belles mélodies, j’aime raconter aussi un peu le contenu des chansons, le public français ne comprend pas toujours l’anglais alors je les plonge dedans et ils font aussi un voyage dans le temps et comprennent mieux les souffrances et les luttes des noirs aux USA

50ans de scène, quel est votre meilleur souvenir ?
là c’est dur ! peut-être ma première tournée aux USA avec Bette Middler, j’ai tellement appris en la regardant tous les soirs, exactement ce que je voulais être : une show woman qui danse, bouge, rie avec son public

Un mot de fin !
Dans ces temps troublés je termine toujours mon show en disant : « aimez-vous ! aimons-nous ! », çà n’a jamais été autant d’actualité !

 

 PLAZA MAYOR COMPANY LTD present

NINA VAN HORN – Album “NINA Sings SIMONE”

NINA SIMONE Tribute

 

Laisser un commentaire