L’œuvre de Henry VALENSI au musée du Château DES DUCS DE WURTEMBERG à Montbéliard

Une rétrospective de l’œuvre de HENRY VALENSI intitulée « LA MUSIQUE DES COULEURS » au musée du CHÂTEAU DES DUCS DE WURTEMBERG à MONTBÉLIARD jusqu’au 17 SEPTEMBRE 2017

Du 15 avril au 17 septembre 2017, le musée du château des ducs de Wurtemberg de Montbéliard propose une rétrospective de l’oeuvre de Henry Valensi (1883-1960), peintre de la modernité aux confins de l’orphisme et du futurisme, chef de file du mouvement Musicaliste. Cette deuxième rétrospective depuis 1963 présente l’histoire de cet artiste aux multiples facettes : peintre, illustrateur, grand voyageur, penseur éclairé mais aussi théoricien et conférencier intarissable. Tel un chef d’orchestre, Henry Valensi met en musique les couleurs sur la toile et nomme symphonie, prélude ou fugue ses oeuvres les plus accomplies. La couleur et la cadence des lignes offrent des résonances sentimentales, au rythme d’une peinture bientôt mise en mouvement avec sa « Cinépeinture » en 1959. Cette exposition, intitulée La musique des couleurs, apporte un nouveau regard sur cet artiste singulier du XXème siècle, qui suscite un intérêt grandissant depuis l’accrochage Modernités plurielles du Centre Pompidou en 2013.

Sur 500 m², l’exposition, qui bénéficie du précieux concours de l’Association des ayants droit de Henry Valensi, rassemble une centaine d’oeuvres : peintures, documents, objets, photographies et films documentaires. Regroupant des toiles provenant de collections publiques (Centre Pompidou, musée de Grenoble, musée des Beaux-Arts de Carcassonne …), elle s’appuie cependant essentiellement sur de nombreux prêts de collectionneurs privés, et permet donc de découvrir majoritairement des oeuvres inédites.

Né à Alger en 1883, Henry Valensi étudie la peinture en 1898 à l’École des Beaux-Arts de Paris. Intéressé par le mouvement orientaliste, il effectue de nombreux voyages en Europe et en Afrique du Nord. Il se fait remarquer dès 1907 au Salon des Indépendants à Paris. Aux côtés de Marcel Duchamp, Francis Picabia, Albert Gleizes et Jean Metzinger, il organise le Salon de la Section d’or en 1912, premier salon cubofuturiste.

Il prend ainsi très tôt ses distances avec le réalisme et ses recherches aboutissent en 1932 à la création de l’Association des artistes musicalistes dont il deviendra le principal ordonnateur et diffuseur jusqu’en Europe de l’Est pendant près de vingt ans.

Suivant un parcours chronologique, l’exposition se décline en quatre parties :

  1. 1909-1914 : De l’impressionnisme à la Section d’or
  2. 1915-1917 : La campagne des Dardanelles
  3. 1918-1931 : Mouvement dynamique, voyages et récits
  4. 1932-1960 : Du Musicalisme à la « Cinépeinture »

L’exposition sera enfin complétée par une riche programmation d’événements s’étalant sur plusieurs mois, intégrant conférences, rencontre et concert avec la collaboration du Conservatoire de Musique de Montbéliard à découvrir sur le site du musée : www.montbeliard.fr

Infos pratiques :

Musée du château des ducs de Wurtemberg

25200 Montbéliard

Tél. : 03 81 99 22 61

musees@montbeliard.com

www.montbeliard.fr

Exposition du 15 avril au 17 septembre 2017

De 10h à 12h et de 14h à 18h

Fermé le mardi et les jours fériés

Entrée : 5 euros / Tarif groupes et étudiants : 3 euros

Entrée gratuite pour les moins de 18 ans, les personnes handicapées,

ainsi que le 1er dimanche de chaque mois.

Laisser un commentaire