Est-ce que toutes les vérités sont bonnes à dire ?

Une famille où tout va bien en apparence avec quelques amis se trouve dans le jardin de la maison familiale pour un déjeuner convivial à l’occasion de l’enterrement du défunt grand-père, Alphonse.

Au fur et à mesure de la pièce, les langues se délient … Les petits secrets comme les grands vont alors éclater sous le pin parasol du jardin d’Alphonse.

Le jeu est juste et parfaitement calibré par une mise en scène dynamique ou les comédiens évoluent en va-et-vient entre le jardin, les voisins et la gare ; un plus pour l’ébauche de la femme juive sans complexe sauf vis-à-vis de ses principes ou de ses parents.

La chute est bonne car elle montre qu’à n’importe quelle époque les secrets sont toujours bien cachés.

Entre tension et rire, nous retrouvons dans chacun des neuf comédiens une personne que nous connaissons déjà. Néanmoins, le sujet principal de cette pièce est la tolérance, l’acceptation de l’autre et d’être soi-même car finalement nous sommes tous vulnérables, ou tout simplement humain.

 

 

Laisser un commentaire