Dieselle, chanteuse, urban, pop, musique, one-t, John Nathaniel, Dopryn Wilson,

Rencontre avec la chanteuse Dieselle qui signe un nouveau départ artistique. Elle remanie avec audace les codes urbains et se démarque dans un univers pop/chic. Une voix particulière, puissante et débordante, incarnant l’art de raconter les histoires.

Le public découvre la chanteuse Dieselle en 2015 avec le hit de l’été « DJ », reprise de «The Magic Key» qui figura un mois top 10 en France (radios & TV) et cumule plus de 2 millions de vues sur les plateformes de streaming.

Après plusieurs collaborations notables, Dieselle démarre un opus aux sonorités plus pop. La chanteuse fait alors la rencontre du réalisateur canadien à succès John Nathaniel, qui a notamment produit One Republic et Alexe.

Dieselle, chanteuse, urban, pop, musique, one-t, John Nathaniel, Dopryn Wilson,

DIESELLE, en quelques mots…

Je suis une artiste de 26 ans, d’origine sénégalaise. J’ai grandi en France en banlieue. J’ai été bercée par les musiques de Rihanna, j’écoutais tous ses musiques et albums. J’aime chanter depuis toute petite. J’ai toujours eu le besoin et l’envie de chanter. C’est une passion.

Que veut dire DIESELLE, votre nom de scène ?

Dieselle est née d’une situation.  Mon prénom est Diyé. Un jour, j’étais avec mon cousin Lorenzo, il portait une veste de la marque Diesel. J’ai remarqué qu’il y avait « Die » d’un côté et « sel » de l’autre. En refermant la veste, cela donnait « Diesel » ! J’ai rajouté un « L » pour qu’il y ait « Elle », car cela rappelle le féminin. Voilà d’où ça vient.

Comment êtes-vous arrivée à faire de la musique ?

J’ai débuté la musique à l’âge de 12 ans. Cela a commencé par des musiques que je faisais avec mon cousin, il les postait sur YouTube. Ensuite j’ai travaillé avec des labels, j’ai fait des clips et enregistré des musiques en studio. J’ai ensuite commencé à travailler avec Wagram. Aujourd’hui, on débute un projet nouveau, notamment avec la sortie récente de mon single « On ne s’oublie pas ».

Comment est née cette idée de reprise « The Magic Key » de One-T ?

L’idée de reprise « The Magic Key » est une idée de Wagram. Ils ont eu la superbe idée de me proposer de faire cette reprise.  J’ai tout de suite trouvé cela très intéressant puisque j’ai adoré cette musique à l’époque. On a donc commencé à travailler dessus. Je l’ai enregistré en studio ensuite on a un fait un super clip et puis le résultat a été positif ! C’était une très belle expérience.

Quel souvenir gardez-vous de ce premier album « Saturne » ?

Saturne, j’en garde un très beau souvenir, c’est de la nostalgie. Cela a vraiment été une des plus belles façons de m’exprimer. Je l’ai travaillé avec le compositeur « Dopryn Wilson », on était vraiment sur la même longueur d’onde. Aujourd’hui il m’arrive encore de l’écouter et sa me replonge dans une autre époque, ça fait bizarre !

Comment est née cette collaboration avec John Nathaniel (One Republic & Alexe) ?

La collaboration avec John Nathaniel est née d’une première rencontre dans les locaux de WAGRAM. Il était venu quelques jours à Paris.  On a discuté, on a parlé musique et des différents styles que j’aime. Il voulait d’abord connaître mon répertoire musical.  Nous sommes ensuite partis à sa rencontre au Canada pour enregistrer dans son studio. C’était génial ! John est très fort, il m’a mis très à l’aise et m’a donné beaucoup de conseils. J’ai beaucoup aimé travailler avec lui. J’ai découvert d’autres facettes de ma voix, d’autres manières de chanter.

Parlez-moi de ce 1ER extrait « On ne s’oublie pas » ?

« On ne s’oublie pas » est le premier extrait de mon prochain « EP ». Ce titre est né de la proposition faite par John. C’est un autre style de musique plutôt dirigé vers la « Pop ». Quand je l’écoute, je trouve que cela fait voyager. Mais je suis toujours agréablement surprise en l’écoutant, car je ne me suis jamais entendue chanter d’une façon autant « aérée ».

Un EP ou un 2d album est prévu ?

Un « Ep » est à venir très prochainement ! C’est un tout autre univers sur lequel on n’a pas eu l’habitude de m’entendre chanter. J’espère que cela vous plaira !

Comment va-t-il être confectionné ? Qui à la composition, à l’écriture des titres, aux arrangements ?

Cet « EP » ne contient pas, plus de cinq plages. C’est plus court qu’un Album avec environ 10 à 15 minutes d’écoutes, la durée idéale pour vous faire découvrir le décor musical sur lequel on a soigneusement travaillé.  C’est John Nathaniel qui est à la composition et aux arrangements. La compagne de John Nathaniel, Mariane Cossette-Bacon est à l’écriture.

Vers quel univers s’orientera-t-il (pop, urbain chic) ?

L’univers est un style musical « Pop ». On n’a pas eu l’habitude de m’entendre chanter sur de la « Pop », je pense que c’est une bonne chose. De toute façon, la musique va dans plusieurs directions, c’est ce qui est intéressant. Le fait de savoir qu’on n’est pas « bloqué » dans une seule case, mais qu’on peut au contraire essayer plein de nouvelles choses !

A-t-il un nom ?

Oui, il se nomme « Dieselle ». On a voulu rester sur un titre assez sobre. C’est un « EP » éponyme. C’est simple, ça porte mon nom d’artiste et je pense que parfois il ne faut pas chercher trop loin !

Dieselle, chanteuse, urban, pop, musique, one-t, John Nathaniel, Dopryn Wilson,

À quoi peut-on s’attendre en venant vous voir sur scène ?

Sur scène je m’amuse vraiment, je prends un grand plaisir, car c’est un moment assez fort. Le fait de chanter pour le public et de savoir qu’il est là juste pour écouter et passer un bon moment, ça donne juste envie de se lâcher et de faire le show. Le meilleur, c’est quand l’énergie est bonne, on la ressent très vite et c’est juste magique !

Quel est le futur de DIESELLE ?

Je ne sais pas quel est mon futur, j’espère aller loin, faire de nouvelles rencontres et apprendre beaucoup de choses si j’ai la chance d’avoir une longue carrière.

Quelles sont vos influences ?

Rihanna, FKA Twigs, Rita Ora, Lana Del Rey, Selena Gomez, Jhene Aikop et plein d’autres. J’aime beaucoup d’artistes ! Aujourd’hui il y en a de plus en plus et c’est vraiment cool de découvrir tout ce monde et cette vague de nouveauté. C’est très enrichissant musicalement.

Quelle est votre définition de la musique ?

C’est comme s’évader d’une prison.  Pour moi la musique est un moyen de s’échapper et de s’exprimer. À travers la musique on peut ressentir des émotions, les transmettre, les recevoir et aussi les exprimer en chantant… et c’est là que tout devient intéressant !

Un mot de fin !

MERCI !

Dieselle, chanteuse, urban, pop, musique, one-t, John Nathaniel, Dopryn Wilson,

Laisser un commentaire