Emji, les 3 mousquetaires, album, studio Ferber, Francis Cabrel, Astaffort, scène,

Victorieuse de la nouvelle star en 2015, une participation à la comédie musicale à succès « Les 3 mousquetaires », EMJI revient avec son 2e opus intitulé « Je, Tu, Elles » prévu pour le 17 mai prochain. Elle a dévoilé le single « Vegas » le 8 février 2019 et une vidéo surprenante et émouvante d’une reprise du titre oscarisé de Lady Gaga & Mark Ronson « Shallow ». Rencontre…

EMJI, en quelques mots ?

Une fille plutôt simple et sympa, il parait ! Et exigeante dans son travail !

EMJI est votre pseudo, que veut-il dire ?

C’est tiré de mes initiales (MG)

Quel souvenir gardez-vous de l’expérience « La nouvelle star » ?

Une excellente expérience pleine de moments inoubliables !  J’ai tellement appris sur ce métier en seulement quelques mois. J’ai eu une chance incroyable de pouvoir évoluer si vite avec une équipe (production et coachs, musiciens…).

Comment avez-vous vécu la comédie musicale « Les 3 mousquetaires » et son après ?

C’était inédit ! Jamais je n’aurais pensé intégrer une comédie musicale !  Nous avons travaillé avec de grands metteurs en scène et c’était pour moi la meilleure partie ! Ce moment où le spectacle prend forme ! Évidemment il y a eu des moments magiques sur scène devant un public toujours au rendez-vous ! Nous avons fait 180 dates dans la plupart des zéniths de France. J’ai aussi pu rencontrer de belles personnes comme Marion Galet qui travaille aujourd’hui sur mon projet en plus d’être devenue mon amie.

Comment est arrivé ce nouveau départ en indépendante sans maison de disque ?

Nous étions en désaccord artistique avec Polydor et mon nouveau projet restait en boîte depuis des mois… Mon manager m’a motivée à lancer un crowfunding, car les chansons devaient vivre et je ne pouvais pas l’arrêter là ! La surprise a été de taille quand j’ai vu que le public lui aussi n’avait pas pour intention de me lâcher ! Nous avons récolté 3 fois la somme demandée pour un EP et je me suis donc lancé sur un 2e album ! J

Un second album est prévu au printemps. Comment a-t-il été confectionné ?

Je l’ai enregistré dans le mythique studio Ferber à Paris avec un réalisateur qui avait déjà participé au premier album !

J’ai intégré des chansons existantes, et composé de nouveaux titres. Aussi, des chansons composées aux rencontres d’Astaffort organisées par Francis Cabrel. J’y ai fait de jolies rencontres qui ont donné suite à de nouvelles collaborations artistiques.

Qui a participé à la composition ? À l’écriture ? etc.

Comme indiqué précédemment, j’ai composé avec des artistes rencontrés aux Rencontres d’Astaffort, mais aussi quelques co-écritures avec Paxti notamment ! J’ai beaucoup mis ma pâte que ce soit en composition ou écriture.

Quelle orientation musicale aura-t-il ?

Il sera beaucoup plus pop avec des touches plus urbaines tout en gardant d’ADN Emjicien doté de couleurs plus mystiques.

Des duos sont-ils prévus ? 

Non il n’y en a pas sur cet album ! Je préfère les intégrer en live.

Quel est le futur d’Emji ?

Un avenir libre ! Je prends désormais le parti de faire mes propres choix artistiques davantage engagés !

À quoi peut-on s’attendre en venant vous voir en concert ?

Ce n’est pas juste un concert, j’y raconte mon histoire et celle des femmes d’aujourd’hui. Il y a parfois l’intervention de mes danseuses (d’étranges créatures) et puis il faut s’attendre à de la proximité. J’ai énormément échangé avec mon public. Il faut aussi s’attendre à des envolées lyriques qui prennent toujours plus d’ampleur en live que sur un enregistrement.

La scène est mon essence, j’y mets tout ce que j’ai !  

EMJI, quelles sont vos influences musicales ?

Très très variées ! Variété française, jazz, triphop. Je n’aime pas mettre de cloisons aux genres musicaux !

Quelle est votre playlist actuelle ?

Lorde / Gainsbourg / Charlotte Cardin / M…

Emji, quelle est votre définition de la musique ?

Un défouloir qui soigne l’âme !

Un mot de fin !

À bientôt sur les routes !

Emji, les 3 mousquetaires, album, studio Ferber, Francis Cabrel, Astaffort, scène,

Laisser un commentaire