Festival, Chéries-Chéries, Alberto Fuguet, Cristóbal et Santiago Rodriguez-Costabal, cinéma, film, LGBTQ+, Cola de mono, genres, chili, pop culture, thriller, érotique, mélodrame,

Présenté au Festival Chéries-Chéris, « Cola De Mono » du réalisateur chilien Alberto Fuguet réussit avec brillance un film mixant les genres cinématographiques : thriller, mélodrame, érotisme pour évoquer un lourd secret familial, la passion, le désir, l’émancipation sexuelle et le gout pour la pop culture.

C’est l’histoire de Borja, un adolescent précoce qui développe une passion pour le cinéma. À la veille de Noël 1986, il attend la visite de sa très grande famille pour célébrer les fêtes. Mais la chaleur suffocante du chili, les boissons rafraîchissantes et le désir réprimé contribuent à l’ébullition de tous et à l’éruption de secrets longtemps gardés.

Cola de Mono : le cocktail chilien d’Alberto Fuguet

« Cola de mono » signifie littéralement « queue de singe » est un cocktail chilien réalisé à base de lait, sucre, café, clou de girofle, cannelle et eau-de-vie qui se boit en période de noël et du jour de l’an au Chili.

Présenté en sélection officielle, au festival du film LGBTQ+ Chéries-Chéris qui se déroule actuellement à Paris jusqu’au 27 novembre 2018.

Alberto Fuguet propose une création artistique bourrée d’influences cinématographiques tel que Brian de Palma, Nicolas Winding Refn, David Lynch, David Cronenberg, Quentin Tarantino ou encore Stanley Kubrick dont l’affiche du film rappelle celle d’« Orange mécanique » . Dans ce long-métrage latino-américain, il mixe les genres comme le thriller et l’érotisme explicite pour évoquer un mélodrame familial à la découverte de secrets de longue date tout en surfant sur la passion, le désir, l’émancipation sexuelle, l’adolescence et la pop culture.

Le cinéaste soigne sa réalisation tout en couleurs pour dévoiler une période révolue des années 80, partage sous forme de texte à l’écran des recettes et des termes en argot avec le spectateur, afin de démystifier à la fois la culture chilienne et les concepts populaires au sein de la communauté LGBT.

Enfin, le réalisateur dévoile une œuvre cinématographique à l’esthétique raffinée, émaillée de magnifiques séquences oniriques et de scènes « choc », probablement, pour rappeler son héritage culturel entre son enfance passée en Californie et son adolescence à Santiago.

Festival, Chéries-Chéries, Alberto Fuguet, Cristóbal et Santiago Rodriguez-Costabal, cinéma, film, LGBTQ+, Cola de mono, genres, chili, pop culture, thriller, érotique, mélodrame,

Cola de mono avec le duo Rodriguez-Costabal

Le duo de frères, Cristóbal et Santiago Rodriguez-Costabal, à la ville comme à l’écran occupe une place importante dans ce film où les couleurs éclair et les néons les révèlent dans leur plus simple appareil. Une séquence frappante où les deux frères de Santiago des années 1980 découvrent qu’ils sont tous les deux homosexuels le soir de Noël. Ainsi, les protagonistes entrainent le spectateur dans leur spirale émotionnelle avec une finesse juste.

Pour conclure, Alberto Fuguet a conçu un film mémorable et évocateur, en jonglant entre différents genres cinématographiques.

Laisser un commentaire