Cette année, la première édition de Canneséries s’est déroulée en même temps que le MIPTV à Cannes du 8 au 12 avril 2018, où nous avons pu découvrir en avant-première quelques séries de la compétition officielle. L’occasion de vous donner un petit aperçu de ce que nous avons vu

killing eve, série tv, canneseries, miptv, zakariapresse,

Killing Eve

C’est l’histoire de deux femmes. Eve est un agent du MI5 britannique. Brillante, elle s’ennuie dans le triste travail de bureau auquel elle est confinée, à mille lieues des fantasmes d’agent secret qu’elle nourrissait en croyant devenir espionne. Villanelle est une tueuse. Brillante, elle aussi, elle apprécie le train de vie luxueux que lui permet le drôle de métier qu’elle s’est choisi. En faisant s’affronter, deux femmes diablement intelligentes, doublement obsédées l’une par l’autre et inversement, Killing Eve bouleverse les codes classiques du thriller avec sa version contemporaine féroce du jeu du chat et de la souris.

Un vrai coup de cœur pour cette série qui bouleverse les codes au féminin et laisse place à un thriller d’espionnage mêlant action et comédie.

 

Scénario : Phoebe Waller-Bridge, d’après les novellas de Luke Jennings

Réalisation : Jon East, Damon Thomas & Harry Bradbeer

Image : Tim Palmer & Julian Court

Montage : Gary Dollner, Colin Fair, Xavier Russell, Helen Chapman & Dan Crinnion

Musique : David Holmes

Interprétation : Sandra Oh, Jodie Comer, Fiona Shaw, Kim Bodnia, Owen McDonnell, David Haig, Kirby Howell-Baptiste, Sean Delaney

Production : Sid Gentle Films

Ventes : Endeavor Content

Diffusion : BBC America

mother, canneseries, miptv, zakariapresse, série tv

Mother

C’est l’histoire d’une institutrice Su-jin qui rencontre la jeune élève Hye-na, elle découvre que l’enfant, chez elle, est maltraitée par sa mère et par le petit ami de celle-ci. Su-jin ne peut accepter de rester sans rien faire, et elle décide de kidnapper Hye-na. Toutes deux sont alors prise en chasse par la police et par le petit ami de la mère de Hye-na, au cours d’une poursuite des plus dangereuses pour la nouvelle mère et pour l’enfant qu’elle s’est choisie.

Un duo adoptif mère/fille qui fonctionne très bien. L’enfant victime interprétée par HEO Yool. Douce, intelligente, prudente, elle campe un rôle avec grâce et divinité. Son destin se transforme quand elle rencontre sa nouvelle institutrice Hye-na. Seule face à son destin dès son plus jeune âge, elle se partage entre sa mère biologique qu’elle essaie de protéger malgré ce qu’elle lui fait endurer et le regard attentionné et bienveillant de sa future mère adoptive. Mother est une série coréenne adaptée d’un livre qui traite sur les violences faites aux enfants dans le cercle familial et les moqueries à l’école.  Bouleversant et tendre à la fois !

 

Création : PARK Jee-young

Scénario : JEONG Seo-kyeong

Réalisation : KIM Cheol-gyoo

Image : PARK Jae-hong

Montage : BAE Hui-gyeong

Musique : JEONG Se-rin

Interprétation : LEE Bo-young, HEO Yool, LEE Hye-young, NAM Gi-ae, GO Sung-hee

Production : Studio Dragon Corporation

Ventes :  Studio Dragon Corporation

Diffusion : tvN (CJ E&M)

state of happiness, série tv, miptv, canneseries,

State of Happiness

L’histoire d’un pays en mutation, celle d’une ville et de quatre jeunes gens plongés dans un tourbillon d’événements. C’est l’été 1969, dans la petite ville côtière de Stavanger. Les compagnies pétrolières internationales y font des forages depuis des années, mais ces sondages n’ont toujours rien donné. Les compagnies s’apprêtent donc à partir quand, la veille de Noël 1969, pendant la nuit, la torche à gaz de la plate-forme pétrolière Ocean Viking soudain s’enflamme… Et tout peut alors changer. Une série qui laisse place à la découverte d’une petite ville partagée entre la famille, la religion, la bourgeoisie et ses projets économiques pour sauver leur terre.

 

Scénario : Mette Marit Bølstad. D’après une idée de Synnøve Hørsdal & Siv Rajendram Eliassen

Réalisation : Petter Næss & Pål Jackman

Image : Lars Vestergaard

Montage : Zaklina Stojcevska, Erik Aster & Perry Eriksen

Musique : Jan Inge « Ginge » Anvik

Interprétation : Anne Regine Ellingsæter, Bart Edwards, Amund Harboe, Malene Wadel

Production : Maipo Film

Ventes : DR Sales

Diffusion : NRK1

the typist, série tv, canneseries, miptv ,

The Typist 

Mystérieuse et suspicieuse ! La série allemande « The typist » de Nina Grosse diffusée prochainement sur ZDF, la saison 1 traite sur la vengeance d’une mère et le manque de confiance en la justice allemande.  C’est l’histoire de Freya Becker qui travaille comme dactylo et audiotypiste à la section homicides de la Police berlinoise. Depuis la disparition tragique et toujours inexpliquée de sa fille Marie il y a onze ans, Freya vit recluse et solitaire, gardant comme unique espoir de finir, un jour, par découvrir ce qui est arrivé à son enfant. Lorsque le seul homme qui pourrait lui donner des informations sur la disparition de Marie est libéré de prison et que Freya se retrouve confrontée dans son travail à un cas similaire au sien, elle décide de s’engager et suivre un cheminement douloureux vers ce qu’elle espère enfin être la vérité, quel qu’en soit le prix à payer. Iris Berben incarne Freya, une greffière extrêmement sympathique. Dans le premier épisode, elle semble paralysée par le chagrin, traumatisée par le passé violent de sa propre famille et les confessions qu’elle écrit. Freya vit une vie en retrait dans un appartement qui n’a pas changé depuis la disparition de sa fille. Elle décide de venger sa fille lorsque le tribunal prononce la libération de l’homme sans doute à l’origine de sa disparition. Elle est captivante, suspicieuse et cache probablement de nombreux secrets sombres comme en effet n’importe quel nombre de personnages. Peu importe les conséquences, elle souhaite connaitre les causes de son enfant disparue quitte à faire justice soi-même. Dans ce premier épisode, les actions se succèdent manifestant une ambiance électrisante qui règne dans la ville berlinoise entre le jeu des lumières, le teint sombre des personnages, le côté sombre de la ville. Il faut dire que le sujet principal de la série traite des violences conjugales faites aux femmes.

 

Réalisation :  Nina Grosse & Samira Radsi. 

Avec : Iris Berben, Peter Kurth, Moritz Bleibtreu, Katharina Schlothauer & Timur Isik

Pays : Allemagne

Photographie : Alexander Fischerkoesen.

Montage : Florian Drechsler, Andrea Schriever & Thomas Stange

Musique : Stefan Will

Production : Moovie

Distribution film : Beta Film

Diffusion : ZDF

when heroes fly, canneseries, miptv, zakariapresse, palmarès

When Heroes Fly

C’est l’histoire de quatre amis, anciens combattants d’une unité des Forces spéciales, se retrouvent onze ans après pour une dernière mission : retrouver Yaeli, l’ex-compagne de l’un et la sœur d’un autre des quatre. Leur périple les conduira au plus profond de la jungle colombienne. Mais avant, pour réussir, chacun d’entre eux devra accepter de se confronter aux anciens traumatismes dont il a été victime. Un thriller sur la force vitale nécessaire pour continuer à lutter, mais aussi pour réussir à guérir et, enfin, trouver la paix. Cette série israélienne signe un drame très lourd à dévoiler. Un programme qui mixe romance, amitié, guerre et histoire au passé. C’est prenant et intense !

Création : Omri Givon

Scénario : Omri Givon, d’après le roman de Amir Gutfreund

Réalisation : Omri Givon

Image : Nitay Netzer

Montage : Amir Winkler, Asaf Zakar & Amit Ginton

Musique : Roy Nassee

Interprétation : Tomer Kapon, Michael Aloni, Moshe Ashkenzi, Nadav Nates, Ninet Tayeb

Production : Spiro Films

Ventes : Keshet International

Diffusion : Keshet Broadcasting

 

Rappel du Palmarès de #Canneseries2018 pour cette 1re édition :

palmarès, canneseries, miptv, série tv,

 

Laisser un commentaire