tony ward, zakaria presse, couture, paris fashion week, paris, mode, l'appart PR

Pour son défilé Couture, Printemps-Eté 2018, Tony Ward nous reçoit dans le temple de l’Oratoire du Louvre, classé monument historique depuis 1907.

Baptisé « Fractals », le couturier italo-libanais Tony Ward précise d’un motif répété à l’infini est à l’origine de la collection printemps/été18.

Ces motifs irréguliers se retrouvent partout autour de nous ; sur les arbres, les rivières, les nuages, les coquillages…les formes fractales sont fascinantes et infiniment chaotiques ; elles prennent leur origine dans des équations mathématiques complexes qui se répètent encore et encore.

Suivant ce chaos, les motifs sont reproduits sur les robes, chaque répétition créant des contours uniques et irréguliers rappelant leur forme initiale, mais en y présentant une multitude de différences infinitésimales.

Pour cette collection couture été 2018, les motifs originaux sont réalisés à la main sur des robes de dentelles, d’organza, de tulle brodé ou encore de satin en découpe laser.

La palette de couleurs est douce, allant du rose au crème en passant par le vert d’eau et le greige ; donnant une légèreté et une délicatesse délicieusement estivale à la collection tout en adoucissant la force des détails de broderies.

Ces broderies, juxtaposées à des volumes plus ou moins prononcés, apportent un esprit et une élégance inattendus à la collection.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire