Alice Vanor est une fille à casquette, un oeil sur une main et des mélodies sucrées qui collent au coeur : voilà la recette imparable d’Alice et Moi qui a sorti son EP « Filme moi » le 27 octobre 2017. Elle nous livre ses premières impressions.

Qui est Alice en quelques mots ?

Alice c’est la fille qui a fait de longues études, perpétuellement angoissée mais bosseuse, bavarde et « sans filtres », et qui rêve de faire de la musique depuis toute petite. Après il y a Alice quand elle est sur scène, cette personne qui a davantage confiance en elle, qui a un côté plus magique, qui peut ouvrir les portes d’un monde parallèle où tout est plus fort, plus puissant. Et puis il y a moi, un peu au milieu de tout ça.

Votre nom de scène s’accompagne de « & moi », c’est quoi ?

Ce « moi » je le laisse aussi aux autres et à tous ceux qui veulent s’identifier à ma musique et à ce que je raconte dedans

Comment est née votre collaboration avec les deux silhouettes Ivan Sjoberg et Jean Baptiste Beurier ?

Je bossais avec Ivan depuis longtemps mais de manière irrégulière car j’avais mes études, puis j’ai décidé de faire ça à fond, de créer un vrai projet musical et de faire de ma passion ma vie, mon métier. J’ai continué de bosser avec Ivan pour les compos, et continue encore aujourd’hui. Jean Baptiste m’a rejoint pour s’occuper du son sur cet Ep. Pour le prochain qui sait quels nouveaux « moi » se grefferont 😉 La musique pour moi c’est du partage et j’aime travailler avec des gens différents.

L’image est importante pour vous (logo, clip, style), n’est-ce pas ?

Oui car je suis obsédée par l’image depuis que je suis petite. Je passais mon temps à me filmer ou à me faire des films dans ma tête. J’ai aussi filmé mes petits frères, les gens que j’aimais. Quand j’écris des paroles, des images me viennent toujours en tête. Pour cet EP, certains des clips ont été réalisés par moi et d’autres par des jeunes réalisatrices/réalisateurs très doués- je voulais confronter mes idées à d’autres gens aussi, voir ce que pouvait donner un autre regard sur mes chansons 🙂

Après vos brillantes études, vous vous êtes orientée vers la musique, quel a été le déclic ?

Je ne sais pas si c’est un déclic parce que j’ai toujours su au fond que je ferai quelque chose d’autre. Mais disons que depuis la khâgne quand j’ai gagné un concours de musique j’ai commencé à comprendre, et à la fin de Sciences-Po ça m’a semblé évident. J’avais ça dans la peau j’étais déjà addict à la scène. Je n’ai pas trop eu l’impression d’avoir le choix. Aujourd’hui je ne me verrai rien faire d’autre.

Parlez-nous du EP, comment cela a commencé ?

Ça a commencé par Cent fois, j’ai écrit les paroles d’une traite je me souviens, avec Ivan et JB on était comme des fous en studio, après d’autres sont venues, unes à unes, Filme moi en dernier, puis mon équipe s’est agrandie, et ça c’est chouette 🙂

A quoi peut-on s’attendre en venant à vos concerts ? des dates de prévues ?

Attendez-vous à repartir avec un oeil dans une main ! Et vous aurez sûrement chauds aussi !  Avec ma team sur scène (Adrien, Noé, Antonin) on aime beaucoup faire la fête ! Venez le 8 novembre à la Boule Noire ça va être sincèrement cool !

Un mot de fin !

Magique ! c’est sur ce mot que mon concert s’ouvrira et que j’entrerai sur scène ! Pour en savoir plus venez. <3

Merci à Alice d’avoir répondue à mes questions.

Découvrez son EP #FilmeMoi via #Spotify

Laisser un commentaire